Code de conduite de la Société Suisse d’Anesthésie et de Réanimation

Préambule

Tout patient a droit à une prise en charge anesthésiologique de haute qualité et sûre, au respect de ses valeurs et à la protection contre les préjudices.
Chaque patient est censé recevoir une anesthésie, un traitement de la douleur et une prise en charge et une surveillance adaptées à ses propres besoins, si nécessaire en milieu intensif. Des ressources suffisantes doivent être mises à disposition pour les patients présentant des pathologies lourdes et/ou un risque chirurgical important.

Conduite générale

Nous établissons une communication ouverte, répondons à des exigences d’intégrité, faisons preuve d’humanité et de considération envers les patients, confrères et personnels non médicaux.
Dans la pratique clinique quotidienne comme en service de garde, nous agissons d’une manière autonome et efficace, prônons un travail d’équipe loyal, organisons les activités en toute impartialité et plaçons la collaboration interdisciplinaire avant les intérêts particuliers.

Conduite en périopératoire

Le médecin spécialiste en anesthésie est responsable avec son confrère opérateur/chirurgien d’une prise en charge périopératoire optimale.
La prise en charge anesthésiologique s’étend de l’évaluation des risques et de l’obtention du consentement à l’anesthésie proprement dite et se termine fréquemment après une phase post-opératoire plus ou moins longue par un traitement spécifique de la douleur ou une prise en charge et une surveillance en milieu intensif.
Les anesthésies sont effectuées par des équipes composées de médecins et d’infirmiers-ières spécialisés, toujours sous la direction et la responsabilité d’un médecin spécialiste en anesthésiologie.
Le responsable médical du service délègue les différentes tâches à ses collaborateurs médecins et soignants en fonction de leur qualification professionnelle et personnelle. Il contrôle et encourage la qualité et l’efficacité du travail par la supervision, le soutien et la valorisation de chacun.
L’attitude des collaborateurs est orientée vers les patients, ils ont le sens de l’équipe, font preuve d’esprit critique envers les autres et envers eux-mêmes. Ils profitent de l’offre de formation postgraduée et continue et développent leur potentiel.

Version initiale adoptée par l’Assemblée générale du 5.11.04. Révision 5.2013 CSP
Approuvé par le Comité directeur: 9.7.2013

 

Sources:
A.B. Schnyder, U. Schnyder et al., Verhaltenskodex zur medizinischen und unternehmerischen Verantwortung der Ärzte, Schweizerische Ärztezeitung 2010;91: 39 1516-17
Standards et recommandations de la SSAR, version 2012: www.sgar-ssar.ch
The Helsinki Declaration on Patient Safety in Anaesthesiology, Eur J of Anaesthesiology 2010; 27: 592-97

La forme masculine, utilisée pour des raisons rédactionnelles et par souci de lisibilité, vaut pour les deux sexes.
Le texte allemand est la version originale.