Eclaircissement et consentement du patient

Principes


1. Moment et contenu de l'information
En vue de son opération, le patient doit être informé des techniques anesthésiques utilisées et des risques qu'elles comportent, car le choix se fait avec son consentement. Les renseignements doivent être donnés le plus tôt et le plus clairement possible dans une langue qui soit accessible au patient. Il s'agit évidemment de ne pas l'inquiéter.

2. Moyens d'information
Des supports écrits ou audiovisuels sont un bon moyen d'information. Ils préparent le patient à l'entretien avec le médecin anesthésiste, mais ne peuvent en aucun cas remplacer cet entretien.

3. Notification de l'information
Le médecin doit préciser par écrit que l'information a été donnée au patient.

4. Arrêt du Tribunal fédéral concernant l'éclaircissement du patient (28.04.03)

 

Comité de la SSAR - 17.8.2000, complété avec des commentaires de SPO/FMH le 23.10.2000